Ferrari Land & PortAventura Park — 1er octobre 2021

Ferrari Land & PortAventura Park — 1er octobre 2021

Published by Tony-Coasterrider | Reading time: ≈ 14 minutes
Nous prolongeons le fun et le plaisir ! Après la grande messe de l'IAAPA Expo Europe qui s'est terminée la veille, nous avons fait une excursion en dehors de Barcelone pour faire un saut sur Shambhala, Dragon Khan… et autres consorts espagnols à PortAventura World ! 🎢🙌

C'est en compagnie de participants de l'IAAPA également opportunistes que nous nous sommes dirigés vers Salou. L'occasion pour certains de découvrir le Resort, et Ferrari Land pour d'autres. Quoiqu'il en est, s'il y avait bien une chose qui restait en tête en y allant, c'est Shambhala ! 😜 Nous avons eu la chance de tomber sur une journée très calme durant cette escapade express, ce qui nous aura permis d'enchaîner toutes les attractions majeures des deux parcs, le tout sans Express Pass ! La bonne étoile est toujours avec moi à PortAventura car pour toutes les fois que je me rends sur place depuis 2012, je n'ai jamais eu affaire à une affluence catastrophique.

Ce qui était cool

Commençons rapidement par les points qui nous ont marqué :
  • Red Force : pas la meilleure attraction du parc, mais tout de même la plus rapide et la plus haute du continent. C'était la découverte du jour et très franchement, bien que ce soit fun et rapide, ce n'est pas exceptionnel. Le voyage est très court mais que voulez-vous, on file à 180 km/h mine de rien !
  • Shambhala : un des meilleurs coasters d'Europe, si ce n'est le meilleur ! Une glisse fluide et ultra plaisante de A à Z avec des airtimes progressifs mais généreux ! On n'a a rien à lui reprocher, si ce n'est qu'il en faudrait plus comme ça dans tous les parcs !
  • Dragon Khan : un peu brut de décoffrage, DK n'est pas le genre de coaster à plaire à tout le monde. De notre côté, on apprécie le côté old-school et sauvage, et l'attraction tient bien la route malgré son âge.
  • Street Mission : la dernière attraction du parc, un dark-ride interactif. Construite par Sally, cette attraction est très sympathique et fun avec un rendu visuel globalement très satisfaisant.
  • Furius Baco : celui-là aussi, il faut l'aimer ! 😂 Ce Wing Coaster Intamin n'est pas le plus confortable qu'il soit, c'est vrai. En revanche, sa vitesse de pointe qui se traine sur tout le trajet est vraiment folle, et en groupe d'amis, cette attraction est un bon moment de rigolade, franchement !
Il faut avouer que grâce à la faible affluence du jour, c'était un bonheur de pouvoir tout faire sereinement malgré la petite amplitude horaire des parcs. Bon, l'amplitude était tellement petite que nous avons dû esquiver Flying Dreams et Hurakan Condor, qui semblaient avoir une gestion un peu mauvaise lors de notre passage (du genre, 2 nacelles pour la Free Fall, et 30 minutes d'attente pour un film de 5 minutes 🤔).

Ce qui était (vraiment) moins cool

Maintenant, nous sommes à PortAventura, et ce parc possède, au fil du temps, des points qui peuvent sévèrement nuire l'expérience de visite. Cela concerne la gestion et les opérations en globalité.

Par exemple, nous avons attendu trop longtemps sur Stampida (rouge) vers midi. Il n'y avait pourtant pas tant de gens que cela, mais il aura fallu près de 25 minutes avant de pouvoir embarquer car il n'y avait qu'un seul train sur le parcours. C'est un peu rouspéter mais ne pas beaucoup bouger dans une file d'attente est très désagréable et le fait d'avoir deux trains aurait tant amélioré la satisfaction à ce moment. Et ce cas s'appliquerait tout aussi bien à Shambhala et Dragon Khan, qui ne tournaient qu'à un train mais qui ont, heureusement, un fort débit. Ça ne s'arrête pas là : pourquoi remplir les trains à moitié ou aux deux tiers quand il n'y a plus de monde dans la file d'attente ? Pourquoi faire partir des bateaux à vide alors qu'il n'y a personne derrière ? Et attendre que la file d'attente se remplisse à nouveau pour relancer les embarquements ? Comme si la direction demandait exprès aux opérateurs de remplir intentionnellement les files en ralentissant les départs pour pousser les gens à prendre des Express Pass. Ou comment se tirer une balle dans le pied et baisser drastiquement la satisfaction visiteur en prolongeant inutilement les temps d'attente ! Autre point : malgré le peu de monde durant notre passage, il était impossible de sélectionner la rangée où l'on voulait s'assoir dans un coaster ! Vous voulez aller en first ou en last row ? Non, ce sera là où on vous l'indique, sans discuter ! Sans compter que les opérateurs n'acceptent pas le fait que vous faites passer les gens derrière vous pour combler les places. Quel est le souci de mettre le groupe de côté pour réserver les places souhaitées pour le prochain tour ? Il n'y a pas de logique dans la gestion de ce parc, et très sérieusement, c'est un point qui, malheureusement, ternit beaucoup l'expérience du visiteur et n'accroît pas sa satisfaction…
Sans faire les visiteurs « chiants », nous avons pourtant bien dit « Bonjour, nous sommes x personnes, est-ce que l'on pourrait être installés en front/last row pour le prochain train, s'il vous plaît ? ». Les réponses étaient négatives sans explication, et encore moins le sourire…

Dernier point pour assombrir la satisfaction globale : la logistique. À Tomahawk, pourquoi n'ai-je pas eu le droit de déposer mon sac à dos sur le quai ? D'autant plus qu'il n'y avait qu'un seul train (bah oui, on est à PortAventura), et personne. J'ai dû embarquer avec tout le matériel du jour dans ce petit train en tenant le sac au-dessus de la lap bar ! Où est la sécurité là-dedans ? Sans parler du confort et de l'expérience du voyage qui en prennent un coup !

Pour terminer

Pas mal de points qui demandent peu de choses pour être améliorés… C'est dommage, car PortAventura pourrait devenir une destination incontournable et faire revenir davantage de visiteurs avec une meilleure gestion. Prenez Europa Park : même quand il y a peu de monde, toutes les machines tournent à leur quasi-maximum, assurant ainsi un flux continu, ce qui donne au visiteur la sensation de ne pas attendre.

Heureusement, il faudrait encore bien pire pour ne plus poser les pieds à Salou. Le parc reste toujours quand même agréable à visiter et possède de très belles machines pour les passionnés que nous sommes. Shambhala à lui seul vaut le détour, sérieusement ! Cela sera un plaisir de revenir poser les pieds à PortAventura, mais pour le moment, nous avons été comblés de sensations. C'était la « parfaite » journée pour terminer notre semaine de trip à Barcelone !

En général

Ferrari Land

Red Force

Junior Red Force

Crazy Piston

Thrill Towers

PortAventura Park

Grand Canyon Rapids

Silver River Flume

Stampida

Tomahawk

El Diablo

Dragon Khan

Street Mission

Tami-Tami

Coco Piloto

Tutuki Splash

Shambhala

Furius Baco

Fin

Previous post:
‹ Feria de La Barceloneta — 27 septembre 2021
Next post:
Wood Express onride - Parc Saint Paul ›

Comments

No comment posted.
Nous vous demandons de fournir une véritable adresse e-mail afin de pouvoir gérer votre propre commentaire ultérieurement.
Champ facultatif
About these places
PortAventura Park
Espagne - Salou - Catalonia
There are 8 operating roller coasters in this park.
Have you already rode them? Check and register your rides on Coasterr1dd3n.
Ferrari Land
Espagne - Salou - Catalonia
There are 2 operating roller coasters in this park.
Have you already rode them? Check and register your rides on Coasterr1dd3n.
About the author
Tony-Coasterrider
Fondateur
Rode 437 different roller coasters.
Do you think you can do better? Register your rides on Coasterr1dd3n and compare!