Phantasialand — 1er juillet 2016

Phantasialand — 1er juillet 2016

Published by Tony-Coasterrider | Reading time: ≈ 19 minutes

Introduction

Découverte de Taron dans le dernier univers de Klugheim, sans oublier Chiapas. Un parc qui ne se loupe pas dans les détails.

En général

Eh bien, c'est qu'on peut dire que ça fait un bon moment que je ne me suis pas focus sur Phantasialand ! Évidemment, ce qui aura motivé les troupes, ce sont bien les nouveautés annoncées, notamment LA nouveauté, qui a ouverte la veille du coup.
Mais étrangement, malgré ça, la journée sur le parc était bien plus paisible qu'on ne le pensait, ce qui aura permis de profiter du parc à notre allure, sans pression, et sans trop d'attente, si on peut dire, malgré une fermeture assez tôt. 🙂 Et contrairement à hier, la météo aura été bien plus clémente.
Ça, c'est mon pote qui a eu l'idée de tout ça. ;D
La "Main Street" de Phantasialand. Comme un grand air d'inspiration.
La thématisation de ce parc est vraiment bien appliquée.
Faire de la corde à sauter ? N'y a qu'à Phantasialand pour ça ! Ce genre d'animation est juste par-fait !
Regardez-moi ce beau gosse. 😜 Faudrait le refaire, mais à deux !
La majorité des photos sur ces 3 jours revient à notre ami [membre]epf4ever[/membre], qui a certainement dû apprécier la beauté locale.
Pourquoi on n'a pas fait ça ?
Une bien étrange mascotte, mais comme on n'a pas besoin de se battre ni faire l'attente pour avoir une photo ici, eh bien… 😉
L'Afrique tout prêt du Mexique ? Aucun doute, vous êtes à Phantasialand ! x)
L'Asie orientale à portée de main ? Phantasialand ! x) Enough…

Pferdekarussell

9h pétantes, c'est à peine si le parc est ouvert. Techniquement, il l'est. Mais ne le sont pas toutes les attractions, hormis quelques-unes dont ce carrousel à double étage côté entrée principale.
D'ailleurs, on était garé côté Asia à la base, mais Phantasialand a préféré m'embêter en m'obligeant à imprimer mon e-ticket… Du coup, j'ai dû faire le tour jusqu'à l'entrée principale pour imprimer mon PDF. Au moins, ils laissent une borne spéciale pour faire ça, toujours ça de pris. Mais quand on sait que la plupart des parcs arrivent à nous faire rentrer en présentant le e-ticket sur téléphone, c'est là où on se dit que Phanta' est un peu en retard… ou casse-pieds, c'est au choix. Fin de la parenthèse. =]

Du coup, ce simple et lent carrousel à double étage était notre point de rendez-vous vu que j'ai dû donner rendez-vous à mes acolytes vers cette zone. Mais il aura permis de calmer un peu mes nerfs suite au petit désagrément. x) D'ailleurs, la BGM diffusée sont presque les mêmes qu'on entend sur Main Street chez notre Mickey Land. 😜

Maus au Chocolat

9h30, c'est le deuxième truc de la zone à ouvrir ses portes, en attendant de se diriger vers le gros monstre tant attendu. ;D
J'avais gardé un excellent souvenir de ce dark-ride interactif en 2011. Cinq ans plus tard, je n'ai pas l'impression qu'il ait vieilli. La décoration est toujours soignée et appliquée et ça en va même jusqu'au nez : qu'est-ce que ça sent bon là-dedans ! =9
Concernant le main show, idem : c'est toujours aussi prenant, bien réalisé et fun ! Je ne me rappelais plus que le tour durait aussi longtemps également. Toy Story Mania m'a sans doute déconcerté. =] Bon la visée est un peu délicate car la calibration est un peu hasardeuse mais ce n'est pas désastreux pour autant.
Sur les premiers tableaux, vous avez le punch. Sur les derniers par contre, on commence à ressentir la bonne fatigue au bras. Ah ah, leur gun ici est bien sadique. Sales bêtes. 😜
Scores de la tournée. Derrière, Arnaud était à 170 000 apparemment, ou comment il nous a mis la raclée. ;D
Un incontournable à Phantasialand. 😉

Taron (Klugheim) (2 tours)

Nous voilà donc à la plus grosse nouveauté de tout ce séjour, et avec le temps qu'on a attendu pour se le faire, je vais essayer de m'étaler un peu histoire de rentabiliser ce que je rédige. 😜
Taron est un Accelerator Intamin qui fait partie de ce nouveau coin de Phantasialand, Klugheim, contenant aussi Raik, le shuttle Vekoma Roller Skater. Le parc avait fait là une bien belle surprise aux fans en n'annonçant rien jusqu'au dernier moment.
Personnellement, je n'avais rien suivi car je n'étais pas dans l'optique de retourner à Phanta' de si tôt, Taron ou quoi. Mais au final, me voilà donc en face de l'engin, un jour plus tard de son ouverture. Merci les mecs. x)

C'est donc vers les 10h qu'on essaya de se pointer vers la nouvelle zone, toujours bouclée. La foule était présente, formant une très longue file d'attente pour accéder au jouet. L'attente s'annonce longue, trèèès longue.
Courage, courage…
N'ayant d'autre choix que de rester patient, c'est là qu'on admire comment se présente le coaster : c'est un véritable sac de noeuds ! Le layout ne prend pas forcément beaucoup de hauteur comme Black Mamba, mais les rails s'entremêlent d'un virage à l'autre jusqu'à se demander dans quel sens arrive le train.
Qui fait quoi, qui va où ?
En voyant ça, n'y a pas de doutes : le voyage promet d'être plutôt long, et disons que ça n'est pas pour me déplaire. 😜
10h30, toujours pas de train en vue sur layout ni en test run. Okayyyyy, ça s'annonce interminable ! C'est au bout de je ne sais combien de temps qu'on commence à voir les trains défiler, à vide pendant une bonne demi-heure, avant de voir enfin les premiers passagers. Pas très rôdé le bouzin…
Ce qui était annoncé lorsqu'on passait l'entrée… Et ils sont gentils. =]
La file d'attente se passe du coup en-dessous du parcours, où l'on peut voir les trains défiler sur certaines parties, et le tout très silencieusement. Enfin, le silencieux ne concerne que les roulements du train, c'est différent aux launches, surtout sur le second. x) En effet, celui-ci semble être un peu trop puissant lorsqu'un train s'y trouve : c'est comme entendre une moto accélérer sur une autoroute, un gros proooooooout qui prête à sourire quand on découvre le truc. Les LIM, ce n'est pas si silencieux que ça à priori. 😜
Le parcours de la file est relativement long, mais ça avance bien on peut dire, hors pannes (car le staff ne prévenait pas quand ça arrivait donc l'immobilisation était très désagréable). Après près de 2h d'attente nous concernant (ou comment ruiner une bonne partie de cette courte journée), nous voilà à la séparation de la file pour le 1st row et le reste (ils l'ont fait…). Voyant celle-ci remplie qu'au tier, je traîne Arnaud et Florian avec moi pour l'aventure en-tête ! 10 minutes supplémentaires seulement auront été nécessaires, le jeu en valait la chandelle, quoi !
L'arrivée au groupage, un soulagement !
Les trains, j'imagine que tout Internet l'a vu, ont un certain style. La disposition des sièges est à l'instar de celle de Blue Fire avec le même système de harnais.
On ne retrouve pas des trains Intamin de ce genre partout. 😜
J'embarque seul en premier pour découvrir le nouveau jouet d'Intamin. On arrive sur le premier launch, un petit arrêt, avant d'entendre une espèce d'explosion qui propulse le train. C'est assez sec et surprenant mais ça ne pousse pas jusqu'au bout pour franchir la première partie du coaster. Les virages nous font swinguer comme il faut à une vitesse plutôt modérée, et on franchit quelques bosses donnant de très bons air times à la sauce Intamin. On reconnait là la signature du constructeur !
Hold on your seat!
Air time en vue, air time en vue !
Bien que ça en jette, la première partie reste plutôt molle mais je pense que c'est pour mieux contraster avec la seconde partie : après quelques petits swings à la Cheetah Hunt, on arrive sur la seconde zone de lancement (le prout de moto comme je disais).
Les swings de Cheetah Hunt sont plus funs, et plus rapides. =]
Proooout en approche ! 🙌 Bon, à bord, on n'arrive pas à entendre aussi bien que dehors. =]
Pas de répit ici car l'accélération se fait en plus de la vitesse initiale et elle est plutôt phénoménale, donnant au train sa vitesse maximale sur son parcours ! Du coup, cette seconde partie est tout autant composée de virages qui swinguent comme la première partie, à la différence que ça va beaucoup, mais beaucoup plus vite ! On ressent pas mal de forces dans les virages, et c'est limite si on arrive à anticiper ce qui arrive. Des air times sont ici et là sans qu'on s'y attende ce qui surprend pas mal. Dans tout ça, je reconnais bien là du Made in Intamin !
Après être allé à gauche à droite ou que sais-je, on commence à arriver sur les bunny hops finaux qui ralentissent un peu le train, nous faisant croire que ça se termine, mais petite feinte ! x) Avec Taron, quand on croit que c'est fini, ça continue encore un peu, le petit malin ! 😜
On termine bientôt le voyage.
En arrivant sur les freins finaux, la folie s'achève, tout le monde se regarde, mais la plupart applaudit. Oui Taron est incroyable, et bien que je n'ai mis aucune attente là-dessus, il m'a plutôt surpris. Je ne dirai pas qu'il soit excellent, mais il reste très très bon et est un très bon ajout au parc. Il ne détrône cependant pas mon Black Mamba d'amour, même si ce n'est pas le même style, je l'admets. 😜 Mais la majorité des personnes descendront heureux du train de Taron. 😉
Même si ce n'est pas le point fort, ça monte assez haut sur certaines parties.
Entrée du virage après le second launch.
C'était bien pour Flo' qu'on attendait à le faire en début de journée au risque de l'avoir en panne pour le reste de la journée. Il est vrai qu'en repassant plusieurs fois dans l'après-midi, on voyait souvent le coaster tourner à vide… Mais c'était un peu frustrant de voir qu'en milieu de journée, il n'y avait plus que 15 minutes d'attente contre les 105 affichées en sortant… Stratégie à adopter la prochaine fois.
Nombreux tests à vide en plein milieu de la journée…
En fin de journée, on se l'est retapé mais en last row. Mon avis : ce truc va tellement vite que j'ai presque ressenti aucune différence entre devant ou derrière. x) Mais je crois que devant, les air times sont un peu plus intenses. 😜 A bon entendeur. =]
Un EP-Fan qui prend son pied, en dehors d'Europa-Park. 😜
La taverne de Klugheim. Probablement.
Taron, c'est dompté.

Colorado Adventure

Comme tout le monde était du côté de Klugheim, le reste du parc était… pas désert mais agréablement vide. =]
J'aurais bien souhaité faire plus d'une fois ce Big Thunder local qui avait un accès direct. Je le sens bien que je suis en manque de super mine train en ce moment et c'était presque savoureux de remonter sur celui-ci. 😜

On sent qu'il a subi une couche de peinture fraîche, et avec l'arrivée de Chiapas et cie, je n'ai presque pas reconnu l'environnement que j'avais découvert en 2006 et 2011. Colorado Adventure a subi pas mal de modifications de décors depuis ma dernière visite, mais reste reconnaissable dans son thème. Le parcours est toujours aussi cool et abrupte et envoie sa dose quand il le faut, même si c'est un peu trop incliné parfois. =]
Les propres photos-souvenir on board, ça n'a pas de prix. Arnaud, il était encore plus ou moins heureux à ce moment.
Les lifts sont bien raides.
Plongée dans le noir total.
Cross-over de trains !
Les descentes sont raides, comme les lifts. x)
Les virages sont… trop inclinés. =]
Il était possible de rester dans le train pour enchaîner le truc, et je regrette presque de ne pas l'avoir fait quand j'y repense… Ah mais oui, c'est parce qu'Arnaud commençait à avoir faim et à râler. x)

Black Mamba (3 tours)

Ce serait presque mon motif unique de retourner à Phantasialand. 😜 J'avais tellement envie de le retrouver d'autant plus qu'il n'avait pas plus de 15 minutes d'attente. 🙌
Ces shoots ont été faits en fin de journée… Et on n'a rien de plus.
Comparaison post OzIris : Black Mamba dépote toujours comme il se doit mais me fait bien moins d'effet qu'en 2011 et encore moins qu'en 2006. Et c'est là où je me rends compte que notre OzIris n'est pas si mauvais non plus. Je préfère toujours Black Mamba car l'effet rase-motte joue beaucoup et l'interaction avec le terrain est plus prononcé mais niveau sensations, OzIris n'est vraiment pas loin. Je pense que certains diront même qu'OzIris soit meilleur. Question de perception. Par contre, peut-être un peu plus objectif mais le Zero-G-Roll de Black est bien mieux ! 😀
L'ambiance de cette station est toujours aussi… envoûtante. ;D
*Soupir*, il est bien loin le temps où je ressortais bourré de ce truc. ;D

Trois tours, toujours en last row. En fin de journée, plus qu'un train ne tournait, c'est dire l'affluence…

River Quest

Ça par contre, je n'avais pas eu l'occasion de le refaire à ma dernière visite, vu qu'en hiver, il ne tournait pas. =]
Pour 5 minutes d'attente affichées, elles étaient un peu longues sans excéder la vingtaine. La faute à la séparation de file vers la fin pour les groupes. L'opération n'est pas terrible-terrible de base, divisez ça par deux files à gérer et vous multipliez l'attente. En fait n'y avait pas beaucoup de gens mais c'était moyen.

C'est sûr, l'effet surprise n'est plus là même si ça fait 10 ans que je ne suis pas remonté à bord. Avec Klugheim, y a une partie de début qui a été réaménagé mais pour le reste le parcours est toujours assez surprenant et fait rire ou hurler tous les passagers de la bouée. 🙂
Un petit début vicieux avec la nouvelle partie couverte. =]
Le lift, qui ressemble bien plus à monte-charge qu'autre chose d'ailleurs. x)
Elle est pour qui, celle-là ? 🙌
C'est vrai que c'est plutôt impressionnant de voir ça mine de rien. 😊
Bon, subjectivement hein, comme Expedition Ge Force, les meilleurs rapides d'Europe, voire du monde, je ne sais pas trop… Mais pour "5 minutes", pourquoi s'en priver ? =] Ah bah oui, c'est vrai qu'on a un été 2016 un peu pourri. 🙌 Ça va, on s'en est bien sorti. 😜
La photo du tour, évidemment. Remarquez Arnaud qui commence à tirer la tronche malgré les attractions de qualité. 😜

Mystery Castle

Qu'est-ce que j'en ai eus, de bons souvenirs, Mystery Castle, à mes premières visites. Dans le fond, ça reste tout de même une Free Fall Tower très originale ! La hauteur n'est pas l'argument premier de ce truc, mais qu'est-ce que ça reste fun à faire. 😀
Évidemment, n'y a plus de mystère quand on s'y engouffre, malheureusement, mais on est sûr de passer un bon petit moment. 😜 Cette accélération verticale surprendrait presque les premiers tours.

Avec le peu d'attente, on n'a pas rencontré les quelques expériences de laboratoires dans la file hélas… Et on ne l'a fait qu'une fois. ☹️ Ce parc ferme bien trop tôt pour savourer plus d'une fois !
Ouais bon bah, y a rien à voir à l'intérieur de toute façon… Pas d'autres visuels pour MC.

Chiapas (3 tours)

Le meilleur water ride d'Europe ? Voire du monde ? Il est peut-être là, je l'ai découvert, et je l'approuve !
Chiapas, c'est le flume ride next-gen by Intamin avec une ambiance plutôt festive dans le thème de l'exploration archéologique. Ma nouvelle raison de revenir à Phantasialand certainement même !
Chiapas, c'est le genre d'attraction à ambiance Big Thunder à Paris selon moi. Une soundtrack merveilleuse et mémorable, un très long parcours avec des éléments très intéressants, une thématisation pas vilaine du tout et un confort inégalé pour le genre d'attraction que c'est ! Bon, les barres de sécurité sont peut-être un peu moins utiles ici que sur Ripsaw Falls d'Universal, mais elles ne gênent en rien l'expérience du voyage. Le ride se compare surtout au célèbre Splash Mountain de Disney. Niveau expérience, Splash est évidemment un peu au-dessus, mais ça n'empêche pas Chiapas d'être excellent ! Puis il va en backwards quoi. ;D
Au niveau drops, elles sont toutes mignonnes, et la remontée après la finale est un agréable plus. Ceci dit, ça ne vaut pas la drop du plus classique Cheyenne River de la Mer de Sable, plus raide, rectiligne et plus haute… M'enfin, globalement, Chiapas bat sur tout le reste. ;D
L'annonce des couleurs de la queue line…
Beaucoup de zig-zag avant de pouvoir arriver à l'embarquement. De longs zig-zag en plus ! Bien content de ne pas attendre par ici…
Alors, je pense que le fait qu'on ait eu des accès directs facilite mon enthousiasme, car dans le cas contraire, la file d'attente "parc à bœufs" n'est pas agréable à tâter. Rien qu'en marchant, on perd un bon bout de temps. Faut avouer qu'avec 29 véhicules, le débit est clairement assuré, sans compter sur les lifts raides et très rapides.
Personne, le pied !
Lifts à double chaînes sur les extrémités, comme Splash Mountain. =] Lifts raides aussi, et rapides !
On croise Colorado Adventure au début. D'ailleurs, le train n'est clairement pas rempli.
La thématisation de ce ride se veut claire sur le thème et est appliquée. On n'est pas dans l'ambiance de Splash Mountain non plus, mais alors ? C'est bien quand même !
On vous crache même de la fumée à la gueule ! Ces malpolis…
Y a ce coin de night club un moment, avec musique fiesta/festive, lumières et lasers. Tous sur le dancefloor !
Hé hé hé, on fait moins les malins ici…
\o/
J'ai hâte de revenir, juste que pour lui en fait. =]

Alors le troisième tour, c'est parce que la photo du second tour était raté. Mais au troisième tour, on a eu l'intelligence de se décaler dans les sièges, ce qui a décalé la photo aussi. Du coup, on s'est rabattu sur la première, improvisée. Au-delà de trois tours, c'était un peu frais et humide quand même…
Beaucoup de photos souvenirs à bord pour une attraction à beaucoup de qualités ! Arnaud apprécie tellement notre compagnie en plus… x)
Arnaud passe une très bonne journée !
#CaNaPasDePrix
La photo du premier tour, après déception des deux autres qu'on voulait faire. Mieux que rien. 😜

Winja's (Force & Fear) (2 tours)

1x Force, 1x Fear
C'est vrai que Wuze Town est plutôt attrayant à voir, même de dehors.
À l'époque, même en 2011, j'avais gardé un gros point noir sur Winja's : elle concernait la logistique. Je trouvais ahurissant le fait de ne pas pouvoir embarquer nos affaires personnelles et devoir payer 1 EUR les lockers à l'entrée. D'autant plus qu'il y a largement la place pour embarquer nos sacs dans les trains Maurer. Je ne pense pas avoir été le seul à gueuler car il est désormais possible de tout emmener avec soi. Un vrai soulagement !
De l'excellent Maurer que contient Wuze Town.
Un petit quart d'heure était nécessaire pour pouvoir embarquer sur l'un des deux parcours. Parcours toujours aussi bons dans le genre, bien plus longs, plus rapides et plus sensationnels que le classique Crush's Coaster. 🙂 Évidemment, toujours la préférence pour Fear avec son horseshoe. Quoique Force a un transfert track plus… "complexe".
Fear/Force…
Force/Fear…

Temple of the Night Hawk (2 tours)

Le grand frère de Vogel Rok, niveau longueur surtout car au niveau intensité et vitesse, Vogel Rok a un peu plus de punch. Je ne sais pas si ce coaster est sous-évalué, mais il est si agréable à faire niveau du confort, couplé au doux vent dans le visage. La durée de voyage de Big Thunder, dans un coaster dans le noir, on croirait presque que ça n'en finit pas, mais je ne m'en plaindrais pas.

Bon, n'y a toujours rien à voir à l'intérieur mais on s'en fiche un peu. Du coup, on est même resté dans le train pour deux voyages consécutifs, tout derrière.

Hollywood Tour

Des quelques souvenirs que j'en avais gardé, ce parcours scénique sur eau disposait de décorations un peu vieillottes et has-been… Pour dire, je ne me souvenais même plus de la drop de début. x) Quoiqu'un peu, peut-être…
Le temps n'arrange pas les choses aujourd'hui mais ça fait son job pour se reposer. x) Une bonne cure de jouvence ferait du bien à cette attraction qui mérite d'être bien plus jolie, bien que mise de côté.
Lift A, BTM ?
Alors cette scène qui mélange, western, hélicoptère et je ne sais pas quoi d'autre, c'est un peu WTF… x)

Wellenflug

Les classiques chaises volantes ornées de jet d'eau, sur la place centrale du parc. Rien à déplorer, de simples chaises volantes quoi. =] Le cycle est très généreux.
Arnaud apprécie sa découverte à Phantasialand. ;D
Je ne te laisserai pas tomber. [s]#Love[/s]
Je n'avais pas forcément fait attention, mais la base de ces chaises volantes est belle !
C'est toujours mieux d'avoir de l'eau sous les pieds pour ce genre de vol. =]

Hotel Tartüff

L'avantage d'avoir des "fans" (plus ou moins), c'est qu'ils nous apprennent certaines choses dont on ne douterait pas l'existence. x) Comme cet Hotel Tartüff, bien incrusté dans la décoration de la "Main Street". C'est limite si je remarquais l'entrée, forcément. 😜

L'Hotel Tartüff, c'est donc une Fun House bien au-dessus des modèles forains quant à la thématisation. Entre amis, on y passe en effet un excellent moment, d'autant plus que le parcours est très, très long. 😉
Qu'est-ce que tu nous racontais toi par contre ? Aucune idée.
De sympathiques animations sont placées aux murs, par terre ou au plafond. =]
Ce n'est pas forcément aussi "intense" que ce qu'on trouve en foire, mais l'intensité n'empêche pas d'y passer un moment fun. =]
Well…
Y avait même une partie palais des glaces !
Une agréable découverte, indispensable à faire en famille ou en groupe. 🙂

Talocan

Top Spin chapitre II. On passe à un niveau largement supérieur par rapport à hier avec Buzzsaw.

Je ne vais pas forcément m'attarder dessus, il est toujours aussi beau, toujours aussi impressionnant à voir, et toujours aussi intense. Plus profitable, lorsqu'il n'y a personne, évidemment. ;D Quoique les accès directs, c'est néfaste pour la prise de vues… 😑

Je me dis souvent sur Talocan et sa "courte" durée (ce n'est pas vraiment court, mais ça l'est par rapport aux programmes forains), c'est qu'il a l'avantage de faire l'essentiel dans le temps imparti avant d'avoir la nausée. J'imagine aussi que le fait d'être floorless aide à mieux supporter la sécurité car il n'y a pas d'appuis sur le bide comme on peut l'avoir sur le Top Spin Fresh ou Buzzsaw. Mais voilà, Talocan est intense, sans traîner, et sans donner la gerbe. Et ça, c'est TOP !

Raik

Le petit dernier est en bas de liste aujourd'hui car on ne l'aura pas fait avant la fin de journée, suite à une file d'attente un peu trop prolongée en début de journée. Du coup, 5 minutes pour mini Taron, c'est juste le pied. 😜
Il semblerait que ce soit le premier Roller Skater du genre que je fasse du coup. La thématisation de la gare est très sympa, et la plate-forme mobile fait son petit effet, plus ou moins.

Après être tracté en arrière en haut du lift, on commence le voyage avec une bonne prise de vitesse. Mais c'est derrière le premier turnaround que c'est assez impressionnant, en passant sous Taron et les poutres de bois : ça prend une vitesse fou et ça appuie pas mal au fond du siège pour un coaster de cette taille. On se tape la petite montée en virage, avant d'arriver en parallèle sur le lift où tout a commencé. Sans remonter plus haut dans la pente prévue à cet effet, le train cale, pour finalement refaire le parcours en arrière. C'est un peu moins rapide qu'en forwards naturellement, mais ça revient à bon port à la fin.
La meilleure partie, en forwards.
Rien de bien sorcier là-dedans, c'est un coaster pour juniors qui voudraient se taper Taron mais qui ne le peuvent pas. Il reste tout de même sympa et est plus puissant qu'il n'y parait, et il est même plus bruyant que son plus grand frère.
À mon avis, il est préférable d'aller voir ailleurs si la file dépasse les 10… bon allez, les 15 minutes. x]

Conclusion

Phantasialand, comme à mes derniers souvenirs, reste un très très bon parc joliment décoré, avec des attractions toujours aussi appréciables pour les plus fans d'entre nous. Côté opérations, hormis sur Taron et River Quest, c'était globalement satisfaisant ce qui aura permis de limiter les attentes bien que l'affluence fut très modérée.
Alors, bien que l'on y passe une bonne journée, je me sentais un peu oppressé dans ce parc qui, même s'il gère leurs placements, entasse ses attractions un peu l'une en dessus de l'autre. La thématisation pour chaque est maitrisée, mais ça étoufferait presque un peu, tout ce choix si serré.
Autre point pas terrible : les horaires. OK, on n'avait pas trop attendu, mais ça ferme trop tôt ! 17h45, derniers accès aux rides, pour un parc qui ouvre tout à 10h. Ça fait moyen pour un parc de ce calibre avec autant d'attractions… Certes, on a mal usé notre temps avec le Taron du matin, mais pouvoir refaire Mystery Castle ou Colorado Adventure, ça ne m'aurait pas déplu. Sans parler qu'on a zappé les Tiki Towers, le "Geisterschloss" ou même la Mad House pour faute de temps.

Alors avec les nouveautés récemment ouvertes, hormis avec la chance qu'on a eu, il est déconseillé de visiter le parc cet été car j'imagine que la foule sera au rendez-vous, et les conditions d'attente dans ces espaces confinés ne seront pas des plus agréables.
Ceci dit, j'y retournerai bien pour déguster à nouveau les petites merveilles qu'ils ont pondu ces dernières années. 😜
Introduction En général Pferdekarussell Maus au Chocolat Taron (Klugheim) (2 tours) Colorado Adventure Black Mamba (3 tours) River Quest Mystery Castle Chiapas (3 tours) Winja's (Force & Fear) (2 tours) Temple of the Night Hawk (2 tours) Hollywood Tour Wellenflug Hotel Tartüff Talocan Raik Conclusion
Previous post:
‹ Walibi Belgium — 30 juin 2016
Next post:
Efteling — 2 juillet 2016 ›

Comments

No comment posted.
Nous vous demandons de fournir une véritable adresse e-mail afin de pouvoir gérer votre propre commentaire ultérieurement.
Champ facultatif
About this theme park
Phantasialand
Allemagne - Brühl - North Rhine-Westphalia
There are 8 operating roller coasters in this park.
Have you already rode them? Check and register your rides on Coasterr1dd3n.
About the author
Tony-Coasterrider
Fondateur
Rode 460 different roller coasters.
Do you think you can do better? Register your rides on Coasterr1dd3n and compare!