Il était une fois : de Walibi à Babyland

Il était une fois : de Walibi à Babyland

Une grande histoire pour un petit parc à la dynamique excellente

Posté par Coasterrider Team
Navigation article

Avant-propos

Le jeudi 21 mai 2020, alors que le déconfinement venait à peine de débuter, nous nous étions rendus à Babyland-Amiland, dans l'Essonne sous un merveilleux soleil et en dehors des opérations habituelles. Nous (re-)découvrions un parc absent de visiteurs, mais pourtant loin de prendre la poussière. Bien que peu d'employés se trouvaient sur place lors de notre passage, nous étions heureux d'avoir échangé avec toutes ces têtes qui affichaient un grand sourire à notre rencontre.

Merci à Xavier, Alexandra, Geoffrey, Cédric, Flavien, le Circus TiTi, et toutes les équipes du parc pour leur accueil et le temps qu'ils nous ont consacré.

Introduction

Parmi les personnes présentes, ce jour, il y avait Xavier Lapere, le papa de Geoffrey : un ancien forain et propriétaire du célèbre Jet bleu que l'on pouvait retrouver à la Fête des Loges jusqu'en 2016. Une montagne russe transportable de Schwarzkopf qui a bercé l'enfance de la plupart des coasters fans en Ile-de-France.

Vous vous doutez bien, derrière ce cher monsieur se trame toute une histoire qui a fait ce qu'est Babyland aujourd'hui. Avec cœur et passion, Xavier Lapere nous a raconté l'historique du parc, en compagnie de sa famille, dont Geoffrey, son fils, qui fera le Babyland de demain.
Winno, la mascotte du parc dans les premières versions du logo de Babyland-Amiland.

Historique

L'histoire démarre par un manoir

Tout a commencé en 1972. La famille Werry est propriétaire du Manoir de Villededon et d'une vingtaine d'hectares autour. Comme la plupart des notables ayant des châteaux et des manoirs, la difficulté est d'entretenir leur héritage.
La famille décide alors de créer une SARL avec des permis de construire pour y installer une buvette et des jeux en plein air pour les enfants sur ce simple terrain.

Malheureusement, cela ne suffit pas, les gérants étant loin d'être des professionnels du loisir. La famille, devant déposer le bilan, décide de vendre.

Un constructeur de manège français y met sa patte

En 1985, Christian Reverchon s'associe avec Duhy, un forain propriétaire de deux auto-tamponneuses, pour créer la société Babyland-Amiland, en rachetant la SARL Le Manoir de Villededon. Le nom Babyland-Amiland apparait alors pour la première fois.

Il s'agit bien du même Reverchon qui, aujourd'hui encore, construit des manèges pour les professionnels de l'industrie du loisir tout autour du monde.

Deux ans après ce rachat, les deux associés finissent par se séparer du manoir ainsi que de 2000 m² de terrain avoisinant, tout en voulant vendre le parc Babyland. La raison de la vente est dû à un conflit d'intérêt entre les deux gestionnaires.

Un forain intéressé par le parc

Xavier Lapere est devenu forain à son compte en 1982. D'abord propriétaire du Toboggan à ses débuts, il achète le Jet construit par l'allemand Schwarzkopf en 1986.

Après cinq ans de déplacement de fêtes en fêtes en tenant ces deux gros manèges, soit en 1987, il pense à quitter le monde itinérant. À terme, son souhait était de posséder un parc d'attractions.

En 1989, apprenant que le parc Babyland est à vendre, Xavier se rend pour la première fois sur les lieux à la rencontre de Duhy et Reverchon pour une première tentative de rachat. Les deux associés en demandaient 9 millions de francs (environ 1.3 million d'euros), une somme que Xavier n'arrivait pas à regrouper à ce moment-là…

Un kangourou en Ile-de-France

En 1992, Eddy Meeùs, propriétaire de Walibi Wavre et d'autres parcs transformés en Walibi, achète Babyland-Amiland dans le but de créer Walibi Ile-de-France. L'acquisition se fait pour 9 millions de francs.

Mais les choses ne se passeront finalement pas comme prévu : la trésorerie étant absente et n'ayant pas les personnes qualifiées sur le terrain, le parc n'ouvrira jamais.

En 1997, Eddy Meeùs contacte directement Xavier Lapere qui est toujours intéressé par l'achat du parc. Il lui en demande 6 millions de francs (environ 910 000 €) en l'état, en y laissant d'anciens manèges inexploitables.
Xavier réussit à négocier l'achat pour 4 millions de francs (soit 600 000 €). Eddy accepte et vend alors à perte, une promesse de vente est ainsi signée.
En décembre 1997, lorsque Xavier signe l'achat du parc, il se trouve devant un mandataire de Six Flags, Eddy ayant vendu entre-temps tous ses parcs au groupe américain.

Parc acquis, mais histoire pas finie

En 1998, enfin propriétaire, Xavier s'installe à Babyland et peut pleinement se consacrer à la construction de son parc. Le maire de la ville est heureux de cette acquisition qui permet d'éviter une mauvaise utilisation du terrain.
Cet achat permet également au forain de ranger ses métiers. Il continue à tourner sur les fêtes foraines afin de pouvoir payer intégralement l'acquisition.
Cependant, il est freiné par les voisins, notamment par le propriétaire du manoir, qui attaquent ses permis de construire. Un conflit d'intérêt qui retardera les avancées et l'ouverture du parc, et qui durera près de 10 ans, jusqu'en 2007. Une longue période où Xavier s'est énormément battu pour obtenir gain de cause.

Grâce à sa détermination au combat, mais aussi au soutien de plusieurs personnalités politiques telles que George Tron, député de l'Essonne, Dominique Busseron, ministre de l'agriculture et Pierre de Rus, maire de Saint-Pierre-du-Perray, Xavier finit par l'emporter et les permis de construire sont finalement approuvés. Le parc est inauguré en 2008.
L'inauguration de Babyland en 2008 en présence de Xavier Lapere, sa famille et des autorités locales.
📷 Babyland-Amiland

📷 Babyland-Amiland
📷 Babyland-Amiland

12 attractions à l'ouverture

Pendant un voyage en Italie avec sa femme Alexandra, Xavier tombe sur un certain Vittorio Frison, qui n'est autre que le directeur de SBF Visa Group. Celui-ci lui montre plusieurs attractions pour enfants et lui conseille des stratégies d'investissement pour permettre le lancement de Babyland. Xavier a acheté des gonflables, des trampolines, et des petits manèges. C'est ainsi que l'aventure Babyland a commencé.
Xavier dans les usines italiennes de SBF Visa Group.
📷 Babyland-Amiland

📷 Babyland-Amiland
📷 Babyland-Amiland
📷 Babyland-Amiland

📷 Babyland-Amiland
📷 Babyland-Amiland
📷 Babyland-Amiland
La satisfaction est tout de suite au rendez-vous et les visiteurs apprécient les quelques manèges destinés aux enfants à l'ouverture.

📷 Babyland-Amiland
📷 Babyland-Amiland
Pour limiter le coût salarial, les attractions fonctionnaient en autonomie. Une idée de Xavier trouvée lors de visites dans d'autres parcs.

Une histoire familiale

Alexandra Lapere, la femme de Xavier gère seule le parc pendant les premières années. Lui était encore sur les fêtes foraines, et Geoffrey, la tête dans ses études, revenait de son université pour aider sa mère les week-ends. En étant aussi divisés, les responsables ne pouvaient pas se concentrer pleinement dans l'activité.

Geoffrey a été diplômé en 2013. En 2016, Xavier fait sa dernière fête avec celle de Liège. Grâce à tous ces poids en moins, le parc connait sa poussée d'accélération : avec la famille entièrement réunie, chacun peut s'investir à plein temps dans l'activité.
Geoffrey, Alexandra, et Xavier Lapere. La famille forme une équipe complète avec le savoir-faire technique de papa, l'administratif avec maman, et enfin le management et exploitation avec le fils.
📷 Babyland-Amiland
La clientèle revient régulièrement chaque année et apprécie les petites évolutions qui sont apportées au parc au fil du temps.

Geoffrey est ravi de la situation familiale actuelle au parc. Étant tous ensemble sur le terrain, les membres de la famille discutent naturellement de projets lors du repas à midi, quand il faut s'arrêter le soir, et prévoient le travail du lendemain. Tout va beaucoup plus vite. Le jeune directeur affirme qu'il y a désormais une belle dynamique.

Une clientèle plus téméraire

Avec une dynamique aussi évolutive, le parc a su proposer un choix d'attractions plus sensationnelles, toujours en provenance du constructeur SBF : le Bateau Pirate, un petit Flume Ride, sans oublier une offre familiale comme la Grande Roue ou bien les tracteurs du Magic Farm.

La Grande Roue.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2016
La Grande Roue.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2016
La Rivière Canadienne.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2015

La Rivière Canadienne.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2015
Le Bateau Pirate.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2017

Le Bateau Pirate.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2017
Le Bateau Pirate.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2017

Le Voltigeur.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2017
Le Voltigeur.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2017
Création des fondations de la Montée Fantastique.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2014

La Montée Fantastique.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2015
Mise en place de la nouvelle enseigne.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2020
Création du mini-golf.
📷 Babyland-Amiland / 📅 2020

La petite anecdote

La mascotte du parc est un lapin qui répond au nom de Winno. L'origine de celle-ci vient simplement de la jeunesse de Geoffrey : plus petit, il possédait un lapin de compagnie qui avait fait tout son bonheur. C'est donc à Babyland qu'il rend hommage à son animal de compagnie. 🐇

Il était une fois Winno

Du fond de son petit terrier
Lui vint une brillante idée.
Celle de divertir tous ses amis,
Du plus grand au plus petit.

Un lieu féerique et enchanté
Où les rêves deviennent une réalité.
Il voulait, pour être plus précis,
Faire de son jardin, un paradis.

Il est donc sorti de son terrier,
Pour donner vie à son idée.
Manèges, restaurants et décorations,
Son jardin devient un parc d'attractions.

Désormais, tous peuvent en profiter
En famille, ou entre amis, une seule règle, s'amuser !
Son rêve s'est enfin accompli,
Faire de son jardin, un paradis.

Babyland-Amiland vit alors le jour.
Crée par Winno avec tout son amour.

De nos jours

En 2020, du haut de ses 66 ans, Xavier aimerait désormais prendre du recul et respirer un peu après toute cette grande aventure. Il souhaite donner des parts à son fils de façon à ce qu'il puisse reprendre intégralement l'entreprise.

Geoffrey prend progressivement les rênes de Babyland, et en plus de gérer tout le parc comme l'a fait son père, il reste dans l'ère du temps en se consacrant à la communication digitale.

Il a également su s'entourer d'une équipe polyvalente mais surtout motivée et soudée. En regardant tous dans la même direction, cette "team" permet l'évolution progressive mais sûre du parc qui ne peut que s'améliorer en poursuivant ce rythme.
La belle équipe de Babyland, qui travaille sans relâche pour que le parc ne cesse jamais de s'améliorer.
📷 Babyland-Amiland
Ce nouveau souffle de jeunesse se remarque grâce une communication ultra-présente sur les réseaux sociaux : #MaisOùEstWinno, la Box Challenge durant le confinement, ou encore, l'annonce des prochaines nouveautés. Le parc reste proche et connecté à ses visiteurs, et c'est toute la marque de fabrique de celui-ci.

#MaisOùEstWinno

Ou comment assurer la communication du parc sans trop d'effort grâce aux fans ! En créant cet hashtag, Babyland invite ses plus fidèles visiteurs (et même les lambdas) à emporter une peluche de Winno, la mascotte, avec eux en voyage et à le poser près d'un lieu ou monument célèbre pour le prendre en photo. Ils n'ont ensuite qu'à partager celle-ci sur les réseaux en utilisant l'hashtag dédié. Grâce à celui-ci, le parc peut voir jusqu'où voyage le petit lapin. Mais surtout, il imprime les photos qui seront ensuite exposées dans la boutique souvenir !
Park-fans obliges, c'est évidemment plus drôle et plus classe si c'est dans d'autres parcs !
Geoffrey montre l'exemple du challenge #MaisOùEstWinno.
📷 Babyland-Amiland @ Efteling
#MaisOuEstWinno ? Au Puy du Fou ! Et bien plus ailleurs quand il est en notre compagnie ! 😛

La Box Challenge

Durant le confinement de cette saison 2020 si particulière, le parc a lancé la Box Challenge : pour un tarif de 25 €, les plus fidèles visiteurs pouvaient commander une boîte comprenant quatre jouets pour les enfants sans oublier des flyers promotionnels ainsi que des entrées. De quoi faire parler du parc alors que celui-ci n'était même pas ouvert !

Une préparation aux petits soins par les équipes du parc.
📷 Babyland-Amiland
Loin de rentrer dans votre boite aux lettres, c'est le facteur en personne qui se chargera de vous remettre votre Box Challenge.
📷 Babyland-Amiland
Les quatre jouets servaient alors à réaliser quatre challenges : un de précision, un de créativité, un d'adresse et un gourmand. Le but était de se filmer à réaliser les meilleures vidéos tout en suivant les consignes fournies, puis de les partager sur les réseaux sociaux. Les gagnants repartaient alors avec quatre entrées par tirage au sort chaque mois. Une opération qui permet une communication constante autour de Babyland, et où il est alors impossible de ne pas en entendre parler.

Repas à domicile made in Babyland

Après le Box Challenge, le parc s'est mis à proposer un service de restauration à domicile et à emporter, avec une carte aux couleurs des lieux et spécialement conçue pour l'événement. La livraison était assurée par l'équipe du parc pour un repas à midi autant que le dîner.

À la carte, sont proposés, entre autres, des burgers, mais également une véritable entrecôte que nous avons appréciée à la dégustation ! Une originalité à souligner d'autant plus que celle-ci est proposée à un prix incomparable par rapport à la concurrence !
L'entrecôte proposée à Babyland pour 16 € est excellente ! Il s'agit du plus haut tarif de la carte mais soyez sûrs que vous en aurez pour votre argent tant le rapport qualité/prix est bon.

Circus TiTi

Babyland a inauguré en 2020 le premier spectacle de son histoire. La troupe du Circus TiTi, des habitués de spectacles dans les parcs, rassemble divers talents au sein de la même famille : du cirque traditionnel, de la jonglerie, du monocycle, et même du lancer de couteaux.
L'arrivée de ce spectacle vivant rajoute de l'animation au parc et lui donne un nouvel élan. Le succès fut, comme prévu, au rendez-vous.
Affiche promotionnelle du spectacle Circus TiTi.
📷 Babyland-Amiland

La troupe Circus TiTi propose deux spectacles. Le premier est orienté sur les arts du cirque.
Le deuxième est un spectacle de cow-boys où la dextérité est mise en avant.

La saison d'Hallo'Winn

S'il y a bien un événement que le parc aime fêter, c'est Halloween. Cette année, il fête le cinquième anniversaire de l'Hallo'Winn, son événement de l'épouvante, où la mascotte Winno prend le rôle du Comte Winno en compagnie de sa petite équipe maléfique.
2016 marquera l'arrivée du Comte Winno pour la première saison Hallo'Winn du parc. Les enfants l'adorent !
📷 Babyland-Amiland
Bien que petit, le parc se met aux couleurs et tous les habitants se transforment en monstres et autres créatures étranges. Halloween oblige, une distribution de bonbons est au programme en plus d'un maquillage pour les plus petits (et grands) monstres qui souhaitent s'aventurer sur place.

Une équipe soudée qui joue le jeu !
📷 Babyland-Amiland / 📅 2016
📷 Babyland-Amiland / 📅 2018
Comme tous les grands parcs qui fêtent Halloween, Babyland a bien compris l'enjeu d'intégrer cet événement à leur saison, et ce dernier permet d'attirer plus de visiteurs en quête de frissons. Ceux-ci peuvent, en plus, profiter du parc et de ses attractions dans l'obscurité.

📷 Babyland-Amiland / 📅 2016
📷 Babyland-Amiland / 📅 2018
Pour son cinquième anniversaire en 2020, le Comte Winno offre en nouveauté à ses visiteurs l'ouverture de la toute première maison hantée du parc pour le dernier jour de la saison.

Le diable en personne vérifiait le bon déroulement des sacrifices.
Une troupe d'acteurs est spécialement venue pour l'événement.
Et pour la deuxième année consécutive, le char d'Hallo'Winn défile dans tout le parc et clôture l'événement.
Tous les acteurs se réunissent pour cette parade.
Le grand final clôture la saison avec brio.

Avenir

Geoffrey rêve depuis longtemps d'une base aquatique à Babyland. Comprenez par là non pas un parc aquatique, mais un splash pad pour les enfants : un jeu avec des figurines qui crachent de l'eau, des toboggans, des bains de soleil pour les parents et un glacier pour cette zone.

Il y a un souhait de diversification en devenant un pôle de loisirs. Les activités s'orientent plus dans le familial, et le choix se dirige à l'avenir vers des attractions plus conséquentes et sensationnelles. Xavier est enthousiaste à l'idée de proposer à ses visiteurs un train de la mine, des bouées, un gros flume…

Actuellement, le parc accueille 200 000 personnes par an. Avec des attractions de plus grand calibre, il vise les 250 000 à 300 000 visiteurs par an, le site pouvant en atteindre 400 000.

L'annonce est tombée début octobre 2020 : fidèle aux constructions de l'italien SBF, le parc s'offrira pour 2021 un Star Flyer.
Le parc nous a d'ailleurs communiqué quelques-unes de ses caractéristiques : l'attraction fera partie d'un nouvel univers thématisé sur la préhistoire et les dinosaures avec comme décoration, des cascades artificielles et du béton projeté. Le Ptéranodon, le nom de la nouveauté, mesurera 32 mètres de hauteur et pourra accueillir 24 passagers à son bord. Ce sera la plus haute attraction de Babyland.
Ce "Tower Swinger" sera équipé d'éclairage et de systèmes de sonorisation provenant de chez MSC-Distribution. Autre particularité : des haut-parleurs seront placés à l'arrière de chaque siège afin de diffuser une musique embarquée !
La nouveauté 2021 du parc s'appellera le Ptéranodon, un "Tower Swinger" du constructeur italien SBF avec une hauteur de 32 mètres. 24 passagers pourront embarquer à son bord.
📷 Babyland-Amiland / SBF Visa Group
La musique diffusée à bord de l'attraction sera une composition dédiée à l'univers qui sera également entendue dans le "land".

Cela présage une douce mais excellente évolution, et nous avons hâte de voir les autres surprises durant les prochaines années !

Notre petit tour

Notre dernière visite remontant à quelques années, il était plaisant de découvrir tous les changements et nouveautés en plus de ceux mis en place suite au confinement. Il faut dire que les équipes du parc n'ont pas chômé !
Nous avons été guidés par Geoffrey Lapere himself, dans un parc dénué de visiteurs, où toute activité se retrouve en pause.

Pour 2020, l'entrée a été réaménagée, les chemins ont été goudronnés, de nouveaux sanitaires sont en construction, et l'allée principale s'est parée d'une très belle enseigne.
La nouvelle enseigne d'entrée sur l'allée principale. Imposante mais efficace.
Une grande boutique a ouvert en septembre dernier. Vous y retrouverez naturellement des souvenirs, mais aussi tous les produits dérivés de la Box Challenge.

La boutique était fraîchement construite lors de notre passage. Ce qui explique pourquoi elle est encore vide.
Quelques exemples de petits souvenirs.
La création du nouveau mini-golf est très propre et de nombreux éléments de décors ont été rajoutés et rénovés.
Le mini-golf donne envie en étant tout beau tout neuf !
Geoffrey nous a ensuite emmenés dans les coulisses où ils font l'entretien et la maintenance du parc.

Nous adorons faire nos curieux dans les hangars de stockage et de maintenance ! 😜
Les voitures du Jet sont toutes en repos ici.

Coups de peinture fraîche sur les nouvelles décorations.
Enfin, nous nous sommes promenés entre les attractions pour vous ramener quelques clichés.

La Montée Fantastique ne sera bientôt plus l'attraction « verticale » la plus haute de Babyland-Amiland.
Le Big Apple, et du +1, allez !
Ce Slalom était celui qu'on trouvait à côté du Jet lors des anciennes éditions de la Fête des Loges.

Le Magic Farm possède une décoration aux couleurs vivifiantes.
La Rivière Canadienne et son… crocodile-dinosaure sur deux pattes.
La Coccinelle.

La Bûche Dansante.
La Bûche Dansante.

Le Bateau Pirate.
Même si rien n'est ouvert, nous trouvons le moyen de nous amuser un peu. 😜
Point spécial sur le Jet :
Xavier a monté la structure du Jet dans le parc, mais celui-ci n'a jamais été en opération.
Il est à vendre ! Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à contacter le parc ! 😉
Le Jet, qui a tourné jusqu'en 2016 sur les fêtes foraines, devait être l'une des nouveautés 2018.

Le mot de la fin

Avec cette sortie peu ordinaire, nos émotions n'ont pas été créées par des attractions, mais par une belle et incroyable histoire, celle de Babyland. Bien qu'elle fût longue et mouvementée, c'est avec une belle force et une grande motivation que le site est devenu le charmant petit parc qu'il est aujourd'hui.

Le clan Babyland est bien soudé pour propulser le parc vers de nouvelles aventures toujours plus excitantes chaque année.

Nous n'aurions jamais pensé qu'un Walibi Ile-de-France ou un Six Flags puisse être aussi proche de chez nous. Mais Geoffrey nous reprend :

« L'histoire est vraiment très belle. Au final, c'est Babyland, c'est encore mieux ! »
Merci à cette fabuleuse équipe de nous avoir accueillis sous une humeur incroyable !

Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.
À propos de ce parc
Babyland-Amiland
France - Île-de-France
Il y a 2 montagnes russes en opération dans ce parc.
Les avez-vous déjà faites ? Vérifiez et enregistrez vos tours sur Coasterr1dd3n !
À propos de l'auteur
Coasterrider Team
L'équipe