Walt Disney World - Epcot — 18 février 2020

Walt Disney World - Epcot — 18 février 2020

Posté par Tony-Coasterrider
Navigation article
Quatrième et dernier parc d'attractions à redécouvrir de Walt Disney World : Epcot. C'était le parc que j'aimais visiter en 2013 de par sa paisibilité, mais aussi ses quelques attractions sympathiques comme Test Track ou Mission: Space. Pas de bol, le premier est en réhabilitation pour mon retour, et c'était pourtant bien le ride que j'aimais faire et refaire. En pleine transformation, tout ce que je trouvais charmant à l'époque semble avoir changé ou disparu… La mythique fontaine à soda Flavors of Club Cool at Epcot n'est plus et Reflections of Earth fait désormais du passé.
Heureusement, il reste encore quelques racines d'Epcot permettant encore de retrouver l'atmosphère d'origine forte plaisante. Mais avec l'arrivée des attractions à licence et de ce qu'annonce The Epcot Experience, cela ne va pas durer très longtemps… Frozen ayant commencé il y a peu.

Il reste donc encore un peu de temps de profiter du bel Epcot même si celui-ci est déjà plutôt entamé.

Spaceship Earth

20 minutes de voyage à travers l'évolution de la communication entre humains. Une belle manière de nous faire comprendre comment les outils que nous avons créés et utilisons sont d'une importance vitale.
Bien content d'avoir pu profiter de la version originale une dernière fois avant son remaster en Spaceship Earth: Our Shared Story, qui ne devrait, heureusement, pas trop trop dénaturer ce qui existe déjà.

The Epcot Experience

Pas vraiment une attraction ni même une expérience en soit, mais une certaine vitrine digitale qui annonce et représente le futur d'Epcot. On y reconnait bien les futures licences qui vont être utilisées dans le parc et les futures attractions, nouvelles ou réaménagées.
C'est fichtrement bien monté, et c'est quasi-immersif avec une vidéo diffusée sur 180°.
The Epcot Experience est on ne peut plus clair sur l'avenir du parc. Les indices utilisés dans ce petit théâtre sont faciles à déceler et indiquent les univers qui vont être présents dans les années à venir.

Soarin' Around the World

Les Flying Theaters n'étaient pas encore à la mode par chez nous il y a quelques années de cela, surtout en 2013, année où j'avais découvert Soarin' pour la toute première fois. Je me souviens à l'époque que j'avais apprécié, sans plus, et qu'il y avait un problème de transitions. De plus, le voyage se limitait seulement à la Californie vu que c'était Soarin' Over California.
Sept ans plus tard, j'ai eu l'occasion de découvrir d'autres Flying Theaters, certains ayant même poussé pas loin de la France. Il était temps à Soarin' d'être mis à jour et de passer "Around the World" tout en conservant heureusement la même mélodie atypique.
Du coup, on fait désormais le tour du monde en survolant les endroits les plus connus de la Terre, et on croirait presque que le vol s'inspire d'un certain Voletarium. L'immersion fonctionne bien : les effets physiques sont là, ainsi que l'odeur et la mise en place des transitions que j'avais reprochés auparavant, permettant de changer de scène plus en douceur.
Cependant, l'effet « Wouah ! » n'est pas là et il n'y a rien de bien exceptionnel malgré les belles images…
Le Voletarium d'Europa Park reste bien ma référence pour le moment, en ce qui concerne les « canapés volants », et si on veut pousser la chose plus loin, Avatar Flight of Passage est sur le sommet avec une originalité et une immersion plus avancées.

Living with the Land

Croisière de repos à travers les forces et effets de la nature. La traversée des serres nous apprend même que les légumes et la cultivation de certaines espèces sont utilisées pour servir les assiettes des restaurants de Walt Disney World.
Peu indispensable mais tout de même agréable pour se reposer une petite dizaine de minutes.

Awesome Planet

Un simple cinéma traditionnel où un très joli film sur notre belle planète bleue y est diffusé, et où le message est on ne peut plus clair ; message qui ne devrait clairement pas être pris à la légère vu l'état de santé critique qu'on apporte à la Terre, ou plutôt, à notre espèce.

Mission: SPACE

Un plaisir de retrouver cette puissante centrifugeuse qui simule justement un voyage dans l'espace. Green nous expédie simplement autour de la Terre et, par conséquent, propose simplement que des inclinaisons de la nacelle et une jolie vue de la planète. J'ai failli être déçu de l'histoire car je ne me souvenais que des péripéties autour de Mars.
Orange est la version full intense de la centrifugeuse avec justement la rotation des nacelles en plus des inclinaisons. Dès lors que le briefing expliquait toute la procédure pour aller sur Mars, tous les souvenirs de 2013 étaient revenus. La mission était belle et bien identique à ce que j'amusais à faire et refaire, et la puissance de la force centrifugeuse lors du décollage, du tour de la Lune et de l'atterrissage reste impressionnante ; on est plutôt bien écrasé contre le dossier.
C'est mon petit plaisir d'Epcot, à défaut d'avoir la vitesse sur Test Track…

The Seas with Nemo & Friends

Plongée sous-marine avec Nemo et ses amis avec ce mignon petit dark-ride qui commence avec une immersion dans l'univers du film, pour continuer avec un mélange entre les personnages et de vraies espèces sous-marines, et qui se termine en nous amenant dans un aquarium géant. La découverte des profondeurs des océans est toujours aussi captivante et hypnotisant, et Epcot nous fait profiter d'un petit Sea Life complémentaire en plus d'être dans un parc.

Journey Into Imagination With Figment

🎵 Imagination, imagination
A dream, can be a dream come true
With just that spark, from me and you. Un grand classique d'Epcot, où l'on voyage à travers le laboratoire de l'Imagination Institute (Docteur Nigel Channing, Professeur Wayne Szalinski, vous voyez ?) en compagnie de Figment, ce charmant petit dragon violet tout en vous rentrant cette adorable petite musique en tête. À chaque traversée de laboratoire, la mascotte interrompt la présentation du Docteur Channing pour nous coller sa mélodie sur l'imagination, et nous rappelle que celle-ci n'a aucune limite. Ne cessez jamais donc d'imaginer pour que le monde puisse toujours mieux se porter, ou pas !
Le ride a de l'âge, mais celui-ci fait partie intégrante d'Epcot, et c'est tout de même un plaisir de pouvoir retrouver d'anciennes têtes connues de l'Imagination Institute qui n'est plus chez nous.

Gran Fiesta Tour Starring The Three Caballeros

L'attraction du pavillon mexicain. Charmante balade à bord d'une petite croisière à travers les paysages du pays en compagnie des Trois Caballeros. Toujours aussi mignon, l'apparition des protagonistes se fait sur divers écrans en compagnie des locaux, qui sont chacun à un poste traditionnel.
Présente depuis un certain moment maintenant, ce n'est plus qu'une question de temps avant l'évolution de cette charmante petite attraction originale…

Pavillons de Chine et du Canada

Filmés en Circle-Vision 360°, ce format d'image qui rappelle agréablement notre défunt Visionarium, découvrez la Chine et le Canada avec une vision panoramique complète. En passant par les villes, les reliefs, les paysages, les cultures et les évolutions, les images filmées sont très belles et le voyage est assez « institutionnel ». Si pour le Canada, le survol des paysages naturels passe plutôt crème (avec un film tout fraichement sorti de quelques semaines), ne vous attendez pas à ce que les images provenant de la Chine soient récentes ; elles doivent avoir au moins 20 ans, et autant dire que le monde a bien évolué pendant tout ce temps.

Beauty and the Beast Sing-Along

Représenté au pavillon français à certaines heures, nous avons eu la « chance » de tomber sur le karaoké géant qui concerne cette fois-ci la Belle et la Bête (c'était le pavillon français qu'on visait de base). On se prend au jeu très rapidement, même si tout est version originale. Mais pas de panique : sing along oblige, les paroles sont affichées et bien timées donc pas d'erreur possible. Surtout que les mélodies sont très connues.

Pavillon français

Le vrai pavillon cette fois. De ce qu'a retenu Walt Disney World de la France, ce sont les châteaux de la Loire. Bien évidemment, Paris n'est pas forcément oublié mais n'est pas plus représenté que ça, et comme les pavillons chinois et canadien, le film est d'un autre temps.

Pavillon américain

Le "master" pavillon de tous. Forcément, étant le pavillon principal, celui-ci est le plus appliqué et le plus détaillé, avec une utilisation plutôt intensive des animatroniques. Très historique, le main show se traine et se traine énormément… Les autres pavillons possèdent déjà de longs shows, mais celui-ci arrive à faire encore plus long, et il est difficile de rester accroché à la fin !
À faire en début/milieu de journée plutôt que la fin.

Frozen Ever After

Anciennement le pavillon norvégien, il s'agit de l'attraction la plus plébiscitée du parc. La transformation par rapport à l'ancien voyage au cœur de la Norvège est très impressionnante. C'est devenu plus lumineux, plus vivant et c'est loin d'être moche. Ceci dit, l'authenticité de Norvège n'y est plus, et le ride est trop overrated quand même.
L'essence même d'Epcot a commencé à se perdre dès l'arrivée de la licence, et ça n'est pas près de s'arrêter…

Epcot Forever

C'était la dernière chose que je voulais au moins faire à Epcot : regarder le spectacle nocturne qui clôture la visite de ce chouette parc.
Epcot Forever est un beau spectacle rendant hommage à l'Epcot que j'avais connu en 2013 et ses périodes précédentes. On reconnait très facilement les musiques qui ont fait le parc ; c'est nostalgique et ça fait presque regretter l'ancien temps.
Cela pète un peu moins que Reflections of Earth, mais ça reste joli quand même. On sent bien que ce spectacle, qui annonce également le futur d'Epcot, est un spectacle de transition entre l'ancien Epcot et le nouveau qui arrive. Il ne restera clairement pas indéfiniment.
La bande-son d'Epcot Forever est jolie mais ne vaut pas la mémorable d'IllumiNations - Reflections of Earth, qui était LE spectacle d'Epcot encore présent il y a quelques mois avant ce voyage. Je trouvais que ça explosait plus, et le globe flottant allait vraiment bien avec le thème du spectacle qui était de toute beauté. Je fais bien partie des gens qui préféraient l'Epcot d'avant, c'est sûr.

Nouvel Epcot ou pas, deux jours paraissent être le temps idéal pour visiter ce très grand parc, dont le World Showcase prend beaucoup de temps. Avec l'arrivée de Ratatouille et les Gardiens de la Galaxie, peut-être qu'il faudrait pousser à trois jours pour tout voir du parc, car le nombre de grosses attractions ici commence à bien augmenter.

Destination suivante :
Universal Studios Florida — 13 février 2020

Galerie des médias (98)

Commentaires

Olivier Acker

Les prix ont augmentés hier pour les billets et les Pass disney World , il faut par exemple débourser 1200€ maintenant pour le Pass annuel .... pourtant c’est encore noir de monde, même en période calme... comme quoi! 🤓

Coasterrider

Ce n'est plus vraiment ce que j'appelle « passer des vacances » à ce prix là si c'est pour avoir autant d'agitation autour de soi... Pour être tranquille en vacances à Orlando, il faudra presque songer à oublier Disney et se pencher... sur un pass Fun Spot et chain du Mine Blower ? x) Ou SeaWorld, ou Busch Gardens même, ça suffit bien !
🖊️ Tony

Olivier Acker

Bon , avec les années , mon avis à beaucoup changé . Si il y a 10 ans je jurais presque que par Universal , je dois avouer que à choisir maintenant , je ferais que Disneyworld si je n’avais plus les moyens de m’offrir l’ensemble des tickets à Orlando ... j’espère toujours pouvoir faire les deux évidemment .
Mais la , je vois que Orlando disney est blindé .... à une période où en général ça devrait être un peu plus calme ... l’ouverture de Rise doit y être pour quelque chose .... et j’imagine que les prochaines grosses ouvertures à Epcot ou au MK vont pas calmer la fréquentation.... Disney Californie est une excellente option ces temps ci , bien plus calme . 😇

Coasterrider

Laissons la hype passer et revenons-y lorsque nous serons des pépés. Les gens seront bien lassés d'attractions un jour ou l'autre, non ? Sauf nous !
🖊️ Tony

Yves Merienne

Coasterrider suis pas sûr que les gens se laisseront des attractions. Et puis WDW est un Resort c'est un lieu de vacances pour les Américains.
Tant que Disney investit dans ses parcs la fréquentation augmentera.

Coasterrider

Yves Merienne, il va falloir qu'ils trouvent une solution plus poussée que les actuels FP+ car avec l'affluence actuelle, c'est tout de même un peu juste pour pouvoir bien en profiter. Ce n'est pas trop mal mais ce serait quand même mieux avec une bonne option payante, genre un MaxPass adapté justement au resort floridien. Le jour où ça sortira à Orlando, je songerai plus facilement à revenir 😜
🖊️ Tony

Yves Merienne

Coasterrider le système FP fonctionne pas trop mal car après avoir utilisé les 3 FP on a plus de choix et plus de possibilité d'avoir des attractions inaccessible auparavant.
Avec les max pass, c'est encore un coût supplémentaire et je trouve que c'est encore une sélection par l'argent. Déjà que le prix d'entrée est cher, s'il faut rajouter du pognon en plus, autant propose de payer a chaque attractions, comme ça il y aura beaucoup moins de monde.

David Marié

Je regrette aussi la periode ou les FP+ n’existait pas.. lors de cette bonne visite avec J Vincent Rémy c’était en 2013 je crois.. pas besoin de Soirée After Hours non plus.

J Vincent Rémy

David les nouveaux fast pass c’est de la merde. 😇
En Californie c’est de la bombe 😍

Olivier Acker

J Vincent 20$ déjà ...contre gratuit à Orlando 🤷‍♂️
À propos de ce parc
Walt Disney World - Epcot
États-Unis - Florida
À propos de l'auteur
Tony-Coasterrider
Fondateur
Comptabilise 398 montagnes russes différentes à son actif.
Pensez-vous faire mieux ? Enregistrez vos tours sur Coasterr1dd3n et comparez !